Summary

Moussa SOW, personnalité intellectuelle, scientifique et citoyenne majeure du Mali, est décédé le 19 août 2021 à Bamako, Mali.

© IRD Mali

Après un doctorat en sociolinguistique à l’Université de Lyon 2, il devient chercheur à l’Institut des sciences humaines (ISH) du Mali en 1981 dont il sera le Directeur général par la suite. Secrétaire général du Ministère de la culture à la fin des années 90, il est l’auteur d’une œuvre riche, extrêmement originale et ayant marqué des générations de chercheurs en sciences sociales : qu’il s’agisse de croiser les regards entre la France et l’Afrique (dans le cadre de Transcultura avec Umberto Eco et Alain Le Pichon) ou d’analyser les formes du religieux, de la laïcité et de l’État au Mali, à partir de l’exemple historique de l’État de Ségou, objet notamment d’un ouvrage à paraitre (L’État de Ségou et ses chefferies aux XVIIIe et XIXe siècles. Côté cour, côté jardin).

Il a accompagné de nombreux chercheurs de l’IRD, du CNRS, de l’EHESS (où il a soutenu son HDR) et de l’Université, comme ce fut le cas lors du programme « Mali contemporain » qui a été à l’origine du LMI MaCoTer.