Article publié dans La República dans lequel Javier Herrera, Représentant de l'IRD au Pérou revient sur les aides monétaires mis en place pour faire face au COVID-19.

 

© Jorge Cerdan/La Republica

Javier Herrera, économiste et Représentant de l'IRD au Pérou, a souligné dans un article publié dans le quotidien La República que bien que les entreprises aient pu, récémment, reprendre leur production, la réactivation économique ne sera qu' incomplète s'il y a une absence de demande de la part des ménages péruviens en raison d'un manque de liquidité.

 « Le programme Reactiva Pérou a investi de grandes sommes d'argent pour des prêts aux entreprises, et si ces prêts ne peuvent pas être remboursés par les entreprises parce qu'il n'y a pas de demande, cela entraînera pour l'État un coût bien supérieur au versement de prestations sociales ».

En d'autres termes, comme le souligne Javier Herrera, « les bons mis en place par le gouvernement ont également une fonction de réactivation économique ».

Lire l'article complet ici