Summary

LES TOA DE MARE : Un patrimoine au cœur des liens entre les Hommes et les roussettes aux îles Loyauté

Paru courant 2020, cet ouvrage de synthèse fait suite à une étude scientifique menée par l’IAC et l’IRD permettant de mieux connaitre l’écologie des roussettes et rendant compte des savoirs, pratiques et représentations des Loyaltiens à leur égard. Objectifs : permettre à la province des îles d’élaborer une politique de conservation propre à ces espèces considérant les enjeux écologiques et sociaux au sein de son code de l’environnement et contribuer à la transmission d’un riche patrimoine culturel.

Quand la science reconnait les savoirs locaux

Fruit d’une collaboration entre chercheurs de l’IAC, de l’IRD, et de l’UNC avec les aires coutumières des îles Loyauté, l’ouvrage « les toa de Maré » témoigne d’une reconnaissance du lien intime qui existe entre les Hommes, les territoires et les roussettes. Il montre aussi que considérer les savoirs et les manières de voir l’environnement des Loyaltiens est un facteur clé pour mieux comprendre les rapports entretenus entre les Hommes et ces espèces.

Un riche savoir à valoriser

Comme certains autres animaux, les roussettes tiennent une place fondamentale dans la société kanak. Dans cet ouvrage, c’est à travers les toa – territoires de chasses à la roussette – traditionnels et codifiés, que l’on découvre le lien identitaire qui unit l’Homme à cet animal emblématique. Au fil des pages, science et savoirs traditionnels sur ces chemins porteurs de sens depuis plusieurs générations se font écho dans une union fertile : aux récits des Vieux, gardiens de cet héritage, s’ajoutent les savoirs scientifiques et savoirs écologiques des chasseurs. Autant de références pour les décideurs en charge de l’écriture d’une réglemen- tation environnementale équilibrée, qui articulerait à la fois les enjeux sociaux, culturels et écologiques que portent ces espèces.

Résumé

Chassées depuis des générations aux îles Loyauté, les roussettes possèdent d’importantes valeurs sociales et culturelles. Mais à mesure que les pratiques et les motivations de chasse se transforment,     ces espèces sont aujourd’hui menacées et avec elles, tout un pan de l’identité coutumière pourrait disparaitre. De ce constat est née l’idée d’écrire cet ouvrage où la parole des Vieux est très présente - au carrefour entre sciences de la vie et de l’environnement, sciences humaines et sociales - afin de donner aux jeunes générations un cadre où puisse se développer une meilleure gestion  d’un  patrimoine  culturel et naturel très riche. Alors que la province des îles Loyauté s’apprête à éditer son code de l’environnement, des travaux de recherche ont été menées en concertation avec les aires coutumières afin de mieux connaitre l’écologie des roussettes et rendre compte des pratiques des Loyaltiens à leur égard.

Tout en prenant le temps de décrire les roussettes et leurs comportements ainsi que ce qu’elles représentent pour les insulaires, l’équipe de chercheurs en charge de cette étude a choisi comme « fil rouge » les toa, des lieux particuliers de chasse traditionnelle à Maré. Ces territoires appartiennent à des clans sur lesquels la chasse se pratique de manière codifiée.

Ouvrage IRD / IAC / PIL - 15 x 21 cm - 44 pages - 1.500 CFP

© DR

"Cet ouvrage fait suite à deux années de travail pour l’amélioration des connaissances sur l’écologie des roussettes des îles Loyauté et sur les pratiques et les représentations qui y sont associées. Notre objectif était de recenser les savoirs écologiques des Loyaltiens afin de croiser les regards entre connaissances scientifiques actuelles et savoirs locaux. Nos enquêtes ont permis de faire état de l’importance de la roussette pour chacun aux îles Loyauté,  de décrire les pratiques de chasse et de recueillir les modes  de gestion coutumiers ainsi que l’avis des habitants sur le Code de l’environnement », explique Fabrice Brescia, responsable des recherches en écologie animale à l’IAC et coordinateur de l’étude.

Entretiens de Catherine Sabinot (à gauche) et Camille Fossier (à droite) sur les Toa de Maré

© DR

L’écoute des Jeunes et des Vieux - qui sont les porteurs de savoir – est donc à la base de cette collaboration. « Ces échanges que nous avons pu avoir avec les habitants des îles Loyauté ont montré que les savoirs relatifs à la roussette, malgré leur richesse, sont menacés d’oubli car peu ou pas transmis. Certains Vieux de Maré ont souligné l’intérêt d’écrire un livre, pour garder la mémoire et revaloriser des pratiques importantes pour leur clan », corrobore Catherine Sabinot, ethnoécologue et anthropologue à l’IRD (UMR Espace pour le développement).

Au delà de l’étude et des objectifs de gestion durable des roussettes aux îles Loyauté, cet ouvrage est également une invitation à s’imprégner des termes vernaculaires employés à la chasse. Fruit d’une hybridation de connaissances, « les toa de Maré » offre donc à ses lecteurs une véritable immersion au cœur des mythes et coutumes des Loyauté.

"Un ouvrage pour améliorer les connaissances sur l’écologie des roussettes des îles Loyauté et sur les pratiques et les représentations des Loyaltiens qui y sont associées."

Camille Fossier, ethno-écologue

AUDE-ÉMILIE DORION - Institut Agronomique néo-Calédonien

Service   communication Tél : 43.74.30. / 73.53.34.

MINA VILAYLECK - IRD

Responsable communication Tél : 26.07.99. / 79.21.66.

SOUMYNIE MENE - PIL

Communication Tél : 73.19.21.