Réunissant des équipes pluridisciplinaires du Nord et du Sud, le projet AIRQALI-4-ASMAFRI vise à identifier les relations entre la qualité de l’air et la survenue de l’asthme chez les adolescents au Bénin, afin d’aider les décideurs à la définition de politiques publiques de prévention et de contrôle.

Les pays du Sud vivent depuis de nombreuses années une transition épidémiologique qui se traduit entre autres par une augmentation de la part des maladies non transmissibles dans la morbidité et la mortalité des populations. Parmi ces maladies, celles associées aux changements globaux tels que l’urbanisation, l’industrialisation et la pollution qui les accompagne sont au premier plan.

Chez les enfants et les adolescents l’asthme est la maladie non transmissible chronique la plus fréquente. C‘est une maladie multifactorielle dont la prévalence augmente dans le monde entier mais plus fortement dans les pays du Sud. L'Afrique subsaharienne est ainsi la région du monde à revenu faible et intermédiaire où la prévalence de l'asthme chez les adolescents (13-14 ans) est la plus élevée. L'asthme y est sous-reconnu, sous-diagnostiqué, sous-traité et insuffisamment prévenu.

Le projet AIRQALI-4-ASMAFRI (Air quality and quality of life for asthmatic children in Africa) examine la relation entre la pollution atmosphérique et l'asthme dans les zones urbaines d'Afrique de l'Ouest, où différents types de sources de pollution atmosphérique (anthropiques et naturelles) sont combinés. Il est basé à Cotonou, au Bénin, une métropole très atteinte par la pollution de l'air due au dioxyde d’azote (NO2). Les concentrations annuelles moyennes en particules fines et composés organiques volatils y sont également très supérieures aux recommandations de l'OMS.

Financé par l’ANR et coordonné par Richard Lalou, chercheur IRD au sein de l’unité MERIT, AIRQALI-4-ASMAFRI est un projet pluridisciplinaire qui réunit 4 équipes du Nord dont deux unités de recherche de l’IRD (MERIT et UMMISCO), l’Unité de Chimie Environnementale et Interactions sur le vivant de l’Université de la Côte d’Opale ainsi que le Centre de Recherche en Climatologie de l’Université de Bourgogne ; et 3 équipes au Bénin, le Laboratoire de Biochimie et de Biologie Moléculaire de la Faculté des Sciences de la Santé de l’Université d’Abomey Calavi (UAC), le Centre National Hospitalier Universitaire – Phtisiologie et Pneumologie de Cotonou et le Département de Santé Publique de la Faculté des Sciences de la Santé (UAC). Pour la première fois en Afrique, ces équipes de recherche procèderont à la collecte de données environnementales, sociales et médicales pour mieux comprendre les liens entre la pollution atmosphérique et l'asthme des enfants.

Sur la base d’une cartographie de la pollution de la ville de Cotonou, réalisée durant la première année du projet, 6500 adolescents scolarisés au sein d’une trentaine de collèges seront testés afin de constituer une cohorte d’environ 750 enfants asthmatiques. Ces derniers seront suivis pendant 36 mois (mesures individuelles d’exposition aux polluants, questionnaires sur l’environnement immédiat, le mode de vie, la qualité de vie et surveillance clinique rapprochée de leur état de santé). La quatrième année du projet sera consacrée à l’analyse de l’effet qu’aurait la mise en place d’un système d’alerte sur la pollution et une sensibilisation personnalisée à la qualité de l’air sur l’évolution de l’état respiratoire des enfants.

Les scientifiques souhaitent ainsi démontrer d’une part qu'un air moins pollué, tant à l'intérieur des habitations qu'à l'extérieur, peut contribuer à réduire l'asthme et améliorer la capacité pulmonaire des enfants et d’autre part que l'éducation sanitaire des familles et les informations en temps réel sur la pollution de l'air favorisent des comportements plus protecteurs, des soins plus efficaces et une meilleure qualité de vie.

Ce projet apportera également aux décideurs un soutien pour la mise en place d’un système d'alerte efficace sur la qualité de l'air afin de mieux gérer les risques sanitaires associés.

Sur le même sujet