Summary

Updated 08/03/22

L'ensemble de ses caractéristiques géologiques, environnementales et sociétales font de la Nouvelle-Calédonie une terre particulièrement innovante et rayonnante en matière de recherche pour le développement.

Les thématiques de recherche

La mixité institutionnelle de la représentation IRD en Nouvelle-Calédonie favorise une dynamique interdisciplinaire, véritable moteur de recherche au service de la science et des politiques publiques.

  • Biologie et ressources marines, océanographie et politiques de conservation
    Unités de recherche impliquées : ENTROPIE, LOCEAN, M.I.O, IMAGO, ESPACE-DEV, SENS
     
  • Biodiversité et gouvernance des ressources terrestres (mines et eau)
    Unités de recherche impliquées : AMAP, IMBE, IMPMC, HSM, ENTROPIE, ESPACE-DEV, SENS
     
  • Aléas et risques naturels - Changements globaux
    Unités de recherche impliquées : GEOAZUR, M.I.O, IMPMC, HSM, ESPACE-DEV, SENS
     
  • Sociétés et santé
    Unités de recherche impliquées : ESPACE-DEV, SENS, ENTROPIE, PHARMADEV, M.I.O

Les unités de recherche

© IRD - Jean-Michel Boré

Département DISCO (Dynamiques Internes et Surface des Continents)

  • UMR 050 HSM | HydroSciences Montpellier

    Etudier, quantifier, prévoir les impacts du climat et des activités humaines sur les ressources en eau des régions méditerranéenne et tropicales

     

    > Accéder au site internet de l'UMR 050 HSM
  • UMR 082 GÉOAZUR | Aléas telluriques et risques associés - Dynamique de la lithosphère
    • gestion des risques sismique et tsunami (observatoire sismologique) : production d’alertes sismiques temps réel, de cartes de sismicité et de séries longues d’observations sismiques
    • étude sur les paléo-tsunamis en Nouvelle-Calédonie
    • travaux sur la tectonique active, la séismicité et le volcanisme dans l’arc du Vanuatu
    • contribution à l’étude du champ hydrothermal alcalin de Prony

     

    > Accéder au site internet de l'UMR 082 GÉOAZUR
  • UMR 206 IMPMC | Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie
    • processus cristallochimiques qui ont conduit à la mise en place des gisements de nickel/cobalt
    • cycles biogéochimiques des éléments traces métalliques au sein des différents écosystèmes terrestres et littoraux (massifs miniers, rivières, mangrove, lagon), selon une approche holistique propre à l’étude de la zone critique
    • expertise en géochimie et minéralogie environnementales, en réponse aux questionnements des collectivités sur des enjeux environnementaux (carbonatation des déchets miniers, valorisation des produits résiduaires organiques en agriculture) et sanitaires (risque amiante, dynamique environnementale de la leptospirose)

     

    > Accéder au site internet de l'UMR 206 IMPMC
  • UMR 163 | Laboratoire Magmas et Volcans

    Le laboratoire Magmas et Volcans (LMV) est une unité mixte de recherche regroupant l’Université Clermont-Auvergne (UCA), CNRS et IRD. Le laboratoire est implanté principalement sur le site des Cézeaux à L’UCA. Il regroupe une centaine de chercheurs, ingénieurs et techniciens permanents et une quarantaine de chercheurs temporaires dont la moitié sont des doctorants. L’objectif majeur du LMV est de comprendre l’ensemble des processus magmatiques et volcaniques depuis la fusion dans le manteau terrestre jusqu’à l’éruption en surface.

    Activités :

    En Nouvelle Calédonie, Ie LMV se focalisera entre autres sur les sujets suivants:

    • Étude de la source des magmas et son évolution le long de l'arc du Vanuatu.
    • Comprendre l'évolution des magmas dans les réservoirs et les conséquences sur le comportement des volcans.
    • Suivi de la composition et du flux des émissions volcaniques pour mieux contraindre les processus magmatiques dans les réservoirs et les conduits.
    • Contribution à l’élaboration d’un nouveau bilan du dégazage volcaniques à l'échelle de l'arc du Vanuatu.
    Equipe locale :
    • Philipson BANI, chargé de recherche

     

    > Accéder au site internet de l'UMR 163 LMV

© IRD - Jean-Michel Boré

Département ECOBIO

(Ecologie, Biodiversité Fonctionnement des Ecosystèmes Continentaux) 

  • UMR 123 AMAP | BotAnique et Modélisation de l’Architecture des Plantes et des végétations

    L'UMR AMAP est une unité interdisciplinaire qui travaille à l'acquisition de connaissances fondamentales sur les plantes et les végétations dans le but de prévoir la réponse des écosystèmes aux forçages environnementaux.

     

    Activités en Nouvelle-Calédonie :
    • Systématique et biogéographie des végétaux : Nos travaux visent à (i) documenter les taxons de la région Pacifique présentant un fort intérêt écologique ou évolutif, (ii) définir leurs caractéristiques morpho-anatomiques et écologiques, (iii) identifier leur origine biogéographique, (iv) rechercher les processus qui sous-tendent la biodiversité végétale et (v) aider à sa préservation dans la perspective de changements globaux.

    Exemples de projets : ERMines, SSP-Sapind.

    • Dynamique et assemblage des forêts : En s’appuyant sur une diversité d’outils (e.g. écophysiologie, télédétection, modélisation) et des contextes environnementaux et anthropiques variés dans le Pacifique, nos travaux permettent de comprendre les mécanismes qui contrôlent la variabilité dans le temps et l’espace de la diversité, la structure, et du fonctionnement des forêts tropicales.

    Exemples de projets : ADMIRE, Reliques.

    • Architecture et fonctionnement des plantes : Pour comprendre le fonctionnement, l’évolution et l’adaptation des plantes, nous abordons (i) les liens entre attributs architecturaux et traits fonctionnels, (ii) le rôle fonctionnel de l’anatomie des organes au sens large, (iii) l’évolution de l’architecture et des fonctions des plantes.

    Exemple de projet : ChroNick.

     
    Équipe locale :
    • Chercheurs : Philippe Birnbaum, Tanguy Jaffré (retraité)
    • Ingénieurs : Vanessa Hequet, David Bruy
    • Techniciens : Jacqueline Fambart-Tinel, Williams Nigote, Mathieu Donnat
    • Doctorant(e)s : Camille Salmon, Irène Lombardo
    • Post-Doctorant(e)s : Grégoire Blanchard, Dimitri Justeau
    • Nombreux étudiants en stage tout au long de l'année.
     
    Partenariats :
    • Tutelles de l’UMR : IRD, Cirad, CNRS, INRAE, Université de Montpellier
    • CRESICA : Cirad, IAC, UNC
    • Collectivités locales : Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, Province Nord, Province des îles Loyauté, Province Sud
    • Autres acteurs locaux : Endémia, Conservatoire des Espaces Naturels
    • Acteurs régionaux : University of South Australia, University of Melbourne, University of Queensland, Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation, University of the South Pacific, James Cook University, Monash University, University of Waikato, Vanuatu Department of Forestry…

     

    > Accéder au site internet de l'UMR 123 AMAP
  • UMR 237 IMBE | Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale
    • écologie des espèces animales invasives et endémiques menacées
    • conservation durable des écosystèmes terrestres insulaires, appui à la veille biosécurité aux frontières
    • indicateurs et méthodologie d’évaluation de la biodiversité terrestre (acoustique environnementale depuis 2020)
    • gestion de la collection historique d’entomologie et du référentiel taxonomique de la faune terrestre de Nouvelle-Calédonie FATERCAL, interopérable avec le référentiel taxonomique national TAXREF.
    > Accéder au site internet de l'UMR 237 IMBE

© IRD - Serge Andréfouët

Département OCEANS (Océans, climat et ressources)

  • UMR 182 LOCEAN | Laboratoire d’Océanographie et du Climat

    L'UMR LOCEAN conduit des études sur les processus physiques et biogéochimiques de l'océan et leur rôle dans le climat en interaction avec les écosystèmes marins. Cette unité mixte de recherche est principalement basée à Paris mais également présente au sein de la représentation de l'IRD en Nouvelle-Calédonie, à travers les activités et personnel suivants.

     

    Activités :

    En Nouvelle-Calédonie, les activités principales du LOCEAN portent sur :

    • la compréhension des perturbations paléo-climatiques et paléo-environnementales, naturelles ou anthropiques, grâce à l'utilisation des signatures géochimiques (élémentaires et isotopiques) des archives naturelles carbonatées marines (coraux et foraminifères).

    En effet, les coraux massifs, très sensibles aux perturbations de l'environnement, constituent d'excellents marqueurs de changements globaux et cela à haute résolution temporelle (~mois). De la même façon, les concentrations isotopiques et élémentaires des tests de foraminifères sont, particulièrement utilisés afin de reconstruire les conditions paléo-environnementales de l’océan côtier mais également hauturier pour lequel le nombre d’archives demeure très limité. 

    • Étude de la variabilité temporelle, à différentes échelles (mois, saison, année, décennie) du processus de dissolution biogénique des carbonates récifaux (coraux) par les microflores perforantes et d'identifier les principaux facteurs abiotiques et biotiques qui la contrôlent.

     

    Équipe locale :
    • 1 chercheuse : Delphine Dissard
    • 1 technicien plongeur : John Butscher
    • 1 doctorante (à mi-temps entre paris et Nouméa) : Beatrice Below
    • Des étudiants en M1 et/ou M2 selon les années
    • Des agents en missions longues durées (minimum 2 mois), normalement basés en métropole (F. LeCornec)
    • Des agents basés en métropole, travaillant activement sur du matériel provenant de la région (A. Tribollet)

     

    Partenariats :

    Le LOCEAN au sein de la représentation de l’IRD Nouvelle-Calédonie bénéficie de nombreuses collaborations nationales et internationales mises en places et actives avec d’autres unités et centres de recherche :

    • UMR LOCEAN (Paris)
    • UMR CR2P
    • US IMAGO
    • UMR ENTROPIE
    • UMR MIO
    • JAMSTEC (Japon)
    • NIOZ (Pays –Bas)
    • AWI (Allemagne)
    • ZMT (Allemagne)

     

    > Accéder au site internet de l'UMR 182 LOCEAN
  • UMR 235 M.I.O | Institut Méditerranéen d’Océanologie (circulation océanique et atmosphérique)
    • compréhension des écosystèmes marins et de la biodiversité de la bactérie aux poissons jusqu’à l’homme
    • fonctionnements biologiques dans les environnements extrêmes
    • impact de la pollution et des molécules toxiques océaniques sur le vivant
    • valorisation des biomasses et des molécules issues du vivant
    > Accéder au site internet de l'UMR 235 MIO
  • UMR 250 ENTROPIE | Ecologie marine tropicale des océans Pacifique et Indien
    • influence des forçages environnementaux (locaux et à grande échelle) sur les cycles biogéochimiques et les caractéristiques physicochimiques écosystèmes côtiers et hauturiers
    • structuration et fonctionnement des organismes marins, de l’individu (caractérisation, distribution) jusqu’aux populations (processus évolutifs et adaptatifs)
    • vulnérabilité et résilience des communautés biologiques et dynamique des populations dans les changements des communautés, face aux modifications naturelles et anthropiques
    • état de santé des écosystèmes, solutions pour la conservation, la gestion et la restauration des espaces naturels, et gouvernance et stratégies durables d’exploitation et de valorisation des ressources biologiques.
    > Accéder au site internet de l'UMR 250 ENTROPIE
  • US 191 IMAGO | Instrumentation, Moyens analytiques, Observatoires en géophysique et océanographie
    • gestion opérationnelle des réseaux d’observation (ReefTEMPS)
    • instrumentation, relevés, traitement de données, gestion de bases de données (SNO-SSS, SISMOCAL)
    • mise en oeuvre de l’instrumentation océanographique lors de campagnes en mer
    • interventions hyperbares
    > Accéder au site internet de l'US 191 IMAGO 

© IRD - Pascal Dumas

Département  SOC (Sociétés et Mondialisation)

  • UMR 228 ESPACE-DEV | Dynamiques des relations entre écosystèmes et sociétés. Observation spatiale, modèles et science impliquée
    • suivi de la dynamique environnementale insulaire tropicale par modélisation mathématique et télédétection à très hautes résolutions spatiales, spectrales et temporelles (risques d’émergence de maladies vectorielles, d’érosion, incendies, etc.)
    • analyse des transformations des relations entre sociétés et environnements (savoirs locaux, savoirs scientifiques, pratiques, normes de gestion) dans les systèmes insulaires de l’Indo-Pacifique
    • analyse de la viabilité et de la vulnérabilité des territoires insulaires et littoraux sous contrainte des changements globaux en vue de leur gestion intégrée (gestion des pêches, politiques de conservation, résilience au changement climatique....)
    > Accéder au site internet de l'UMR 228 ESPACE-DEV
  • UMR 268 SENS | Savoirs, environnement, sociétés

    Les travaux de l’UMR SENS portent sur la dimension sociétale (incluant les enjeux sociaux, économiques, politiques, culturels) des dynamiques environnementales actuelles. Elle rassemble des chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, techniciens et doctorants de trois institutions : le CIRAD, l’IRD et l’Université Paul-Valéry Montpellier 3. La particularité de cette équipe est sa pluridisciplinarité, à la fois à l’intérieur des sciences sociales (anthropologie, économie, géographie, sociologie, droit, science politique) et entre les sciences sociales, les sciences de la vie et de l’environnement (agronomie et écologie) et les sciences et technologies (modélisation et informatique).

    L’UMR est organisée en 4 thèmes inter-reliés :

    1. Dynamiques des pratiques, des appartenances et des paysages
    2. Ethique et justice environnementales : enjeux et pratiques
    3. Gouverner la nature et les ressources
    4. Construction et usages des savoirs sur l'environnement

    Parmi les chantiers géographiques de SENS, le Pacifique occupe une place croissante.

     

    Équipe dédiée au Pacifique :
    • 2 chercheurs en affectation :

    - Pierre-Yves Le Meur, anthropologue

    - Christophe Sand, archéologue

    • Des membres de l’équipe venant en mission après affectation (Victor David, juriste ; Estienne Rodary, géographe)
    • Post-doctorant(e)s : Elodie Fache, anthropologue, travaillant sur Fidji
    • 1 ingénieur sera recruté sur projet début 2022.
    • Doctorant(e)s :

    - Marlène Dégremont (ED EHESS), Grandes aires marines protégées en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française : Anthropologie de la gouvernance des océans dans le Pacifique Sud, direction P.-Y. Le Meur, soutenance début 2022

    - Juliette Kon Kam King (ED60 UPVM), Une haute mer sous surveillance : connaître et gérer la pêche thonière dans le Pacifique Sud, direction E. Rodary, financement ANR-DFG (projet SOC-Pacific, coord. Elodie Fache pour l’IRD), soutenance fin 2022

    - Olga Peytavi (ED60 UPVM), coproduction des savoirs et des arrangements institutionnels et matériels dans la gouvernance de l’eau en Nouvelle-Calédonie, direction P.-Y. Le Meur, codir. Séverine Bouard, financement CIRAD-IAC, démarrage fin 2021

    - Léa Riera (ED60 UPVM), Fisheries in the South Pacific: (dis)connecting science, resource management and conservation, Fiji and New Caledonia, direction E. Rodary, financement ANR-DFG (projet SOC-Pacific, coord. Elodie Fache pour l’IRD), soutenance mi-2022

    - Sabrina Bourgeois, Négocier les règles du jeu. L’influence des peuples autochtones sur le développement minier au Québec et en Nouvelle-Calédonie, dir. Thierry Rodon, Université Laval, Québec, co-dir. P.-Y. Le Meur, soutenance 2023.

    - Chelsea Hunter, Co-managing sovereignty: The role of ontological commitments in collaborative conservation projects, Ohio State University, co-encadrement par E. Fache, terrain prévu en N-C en 2022.

     

    Projets en cours :
    • SOC-Pacific, A Sea of Connections: Contextualizing Fisheries in the South Pacific Region (New Caledonia, Fiji, Vanuatu), coord. Elodie Fache (IRD GRED) et Annette Breckwoldt (Leibniz Center for Tropical Marine Research, ZMT), IRD ESPACE-DEV et GRED, ZMT, Univ. Munich, USP, SPC (AFD-DFG), fin en 2022.
    • Projet CEPIL (Code de l’Environnement de la Province des Îles Loyauté). Appui scientifique à l’élaboration participative et échelonnée du droit de l’environnement de la province. (Coordination V. David ; équipes et partenariat ad hoc en fonction des textes règlementaires), fin prévue en 2023.
    • Etude de faisabilité de reconnaissance de l’Océan pacifique comme sujet de droit. #OceanAction 19759. Engagement volontaire de l’IRD auprès de la Conférence des NU sur les océans. (Coord. V. DAVID). https://oceanconference.un.org/commitments/?id=19759
    • Pacific Ocean Pathways in support of sustainable development (PACPATH), coord. Alexandre Ganachaud (IRD-LEGOS), partenaires IRD (ENTROPIE, SENS, MIO), USP Fiji, ZMT Bremen, Leuphan U. Luneburg, Mercator Ocean International, Pacific Community (SPC/CPS), DIMENC/OBLIC pour la Nouvelle-Calédonie (Belmont Forum) (2021-23).
    • Pour une gestion intégrée et inclusive du milieu ripicole en Nouvelle-Calédonie : une étude des représentations, des valeurs et des usages associés au mulet noir sur la côte Est de la Grande Terre », coord. Marc Despinoy (iRD-ESPACE-DEV), IRD-SENS, IAC, INRAE (CNRT Nickel et son environnement, 2021-2022)
    • PARCS, Les futurs de la filière ostréicole : pratiques et stratégies d’adaptation des producteur.trices, Fondation de France, terrain exploratoire en NC, 2022, projet de thèse Julie Dulat

     

    Projets soumis :
    • RevAbyss, Revealing the Abyss: Scientific Mediations and Societal Challenges in the French Pacific, soumis PPR Océan et Climat, coord. P.-Y. Le Meur (IRD-MNHN-Ifremer-Sorbonne Université-CNRS-Université de la Polynésie française-Université de Montpellier), réponse début 2022.

    ​​​​​​​​​​​​​​

    Partenariats :
    • inter-UMR : Espace-Dev, Entropie
    • CRESICA
    • Partenaires régionaux dans le cadre de PACSEN (U. Queensland, U. Massey, USP, SPC, DWU)

     

    > Accéder au site internet de l'UMR 268 SENS

Des séminaires, inter-institutionnels, de recherche en sciences humaines et sociales (Séminaires SHS) sont co-organisés régulièrement par des chercheurs de l'IRD, de l' UNC, de l'IAC et du GIE Oceanide. Ils participent à la dynamique SHS du CRESICA (Consortium Recherche, Enseignement supérieur & Innovation de la Nouvelle-Calédonie).

Contact : Catherine SABINOT  (UMR ESPACE-DEV)

© IRD - Jean-Michel Boré

Département  SAS (Santé et sociétés)

Lagon Sud Nouvelle-Calédonie

© IRD - Pierre Laboute

Les grands programmes régionaux

  • PACPATH
    Pacific Ocean Pathways in support of sustainable development

     

    [ Contenu à venir ... ]

    En attendant, téléchargez la plaquette PACPATH - FR

     

  • CLIPSSA
    Climat du Pacifique, savoirs locaux et stratégies d'adaptation

     

    [ Contenu à venir ... ]

  • RERIPA

    Le projet RERIPA — REnforcement des écosystèmes de Recherche et Innovation pour faire face à l'impact du changement climatique dans les petits Pays Insulaires du PAcifique  coordonné par l’IRD et ses partenaires PIDF (Pacific Islands Development Forum Secretariat), PIANGO (Pacific Islands Association of Non-governmental Organizations) et VMGD (Vanuatu Meteorology and Geohazards Department), est financé pour 4 ans par le Fonds ACP pour l’innovation (programme de recherche et d’innovation de l'Organisation des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique), avec la contribution financière de l'Union européenne (11ème FED).

    Les conséquences du changement climatique sur les environnements terrestres et marins des Petits Etats Insulaires du Pacifique et sur leurs populations sont déjà très fortement ressenties sur leurs territoires. RERIPA ciblera trois thématiques clés en phase avec leurs priorités : les questions de vulnérabilité côtière, de santé des océans, et d’élévation du niveau de la mer, avec l’intention de mettre en place des stratégies R&I inclusives et durables.

    Le projet s’organisera autour de Living Labs. Ces « laboratoires vivants » permettront la co-construction par des acteurs d’horizons divers tels que les communautés de chercheurs, les acteurs du développement, les chargés de politiques publiques, les entreprises locales et les citoyens, de solutions innovantes prenant appui notamment sur des modélisations et de l’intelligence artificielle, de l’ingénierie, des capteurs / observatoires, de la télédétection, des savoirs locaux.

     

    La gestion de RERIPA est basée à Fidji où le projet a recruté un chef de projet et un responsable administratif et financier pour épauler la coordination scientifique assurée par l’IRD.

     

    Quatre appels à projets permettront de solliciter des partenaires pour contribuer à :

    1. « La cartographie du réseau de R&I des petits pays insulaires du Pacifique et leurs stratégies »
    2. « Au renforcement des Compétences en R&I des Petits Pays insulaires du Pacifique »
    3. « La construction de Living Labs multi-acteurs »
    4. « L’appui au processus d’innovation et aux solutions issues des Living Labs 

    RERIPA a publié ses deux premiers appels à projets (deadline le 28 février 2022).

     

    Pour toute information, écrire à : contact@reripa.com

     

    Coordination IRD :